Le chocolat et le café sont-ils paléo ?

Les personnes ayant un mode de vie Paléo se posent souvent la question : est-ce que tel ou tel aliment est paléo, ou non ?
Au sens strict du terme, un aliment dit Paléo est un aliment dont nos ancêtres se délectaient.
La réponse est bien évidemment, non ! Nous allons nous demander si la consommation modérée de ses produits rentre dans l’alimentation Paléo.

Dans cet article, je vais essayer de vous exposer le pour et le contre ! Ça sera alors à vous de faire votre choix ☺

Gardez bien en tête que le pour et le contre sont une généralité, et s’applique à la plupart d’entre vous. Cependant, chaque corps réagit de manière différente en fonction des aliments consommés et c’est à vous, et vous seul de savoir si vous voulez les intégrer.

Un des avantages à intégrer ce genre de nourriture occasionnellement, (et ça n’est pas parce qu’ils ont des qualités nutritives exceptionnelles) ; c’est le fait qu’il apporte de la diversité dans l’alimentation et du plaisir à déguster ce genre de produit « interdit ».
C’est le meilleur moyen de manger quelque chose de différent d’habitude, mais sans ajouter la toxicité des aliments totalement prohibés.

Parlons tout d’abord du café.

Vous êtes-vous déjà posé la question si le café était Paléo ou pas ? En effet, c’est la graine du caféier. A l’origine, ce sont les Ethiopiens qui le consommaient ; maintenant, c’est la 3ème boisson la plus populaire après l’eau et le thé.
La caféine, qui est présente en grande quantité, agit comme un psychotrope (c’est-à-dire, sur le cerveau). Dans notre société, de nombreuses personnes consomment du café à outrance : pour commencer la journée sur les chapeaux de roues, pour combattre le manque de sommeil et se sentir mieux lors de période de stress.

Le café rend souvent dépendant… et les personnes qui en boivent ont tendance à ne pouvoir démarrer la journée que lorsqu’ils ont leur « dose » de caféine.
Si la dose vient à manquer, les consommateurs se sentent mal ; ils se sentent souvent fatigués, stressés…

Les partisans du café vont vous dire que la caféine va augmenter vos performances cognitives. La caféine a un pouvoir également sur le système digestif, et va aider les personnes qui souffrent de constipation.

Selon certaines études, consommer du café en quantité raisonnable va protéger le système cardiovasculaire et va réduire les risques du cancer du foie.

D’autres personnes vont être contre la consommation du café dans le cadre de l’alimentation Paléo. Ce sont les côtés « pervers » de la caféine. A vouloir trop rester alerte, boire du café à outrance va perturber le cycle circadien ; les troubles du sommeil vont alors faire leurs apparitions.
La présence élevée de caféine va également gêner l’absorption du fer par l’organisme. Les femmes, en particulier, vont devoir faire attention à ne pas trop en consommer pour ne pas risquer l’anémie.
Certes le café est diurétique, mais attention à ce que le corps ne se déshydrate pas. De plus, le fait de consommer du café à outrance va habituer le corps, et il n’aura plus aucun effet.

De nombreuses personnes vont avoir des problèmes quant à la consommation du café « normal ».
Sur le long terme, il sera possible alors de consommer du décaféiné, meilleur pour l’organisme. Attention au choix du café, préférez le bio, ou bien un café qui a été décaféiné selon des procédures saines.

Qui n’aime pas accompagner son café par un carré de chocolat ?

Ceux d’entre nous sont rares à ne pas l’aimer.
Le chocolat est issu de la fermentation des fèves de cacao, fruit du cacaoyer. 2 ingrédients en sont tirés : la pâte de cacao et le beurre de cacao. La 1ère est utilisée préparer le chocolat noir, quant au second, il est principalement utilisé pour faire le chocolat au lait et le chocolat blanc.

Parfois, du sucre et des arômes sont rajoutés à la pâte de cacao pour améliorer la texture et atténuer le côté amer du chocolat. Les amateurs de chocolat auront tendance à apprécier le chocolat tel quel. Ils le préfèrent avec un haut pourcentage de cacao, sans ajout de sucre.

Certains chocolat bon marché, notamment le chocolat au lait, sont incroyablement populaire. Cependant, il n’est pas intéressant en termes de qualités nutritionnelles ; il contient beaucoup de produits ajoutés tels que du sucre et du lait…

Les partisans de la consommation dans le cadre du régime Paléo :

  • vont insister sur le fait que le chocolat noir est une source non négligeable de fer et de magnésium. Il contient également beaucoup d’antioxydants.
  • vont vous dire que si vous choisissez du chocolat noir, le taux de sucre est bas, voire très bas.
  • vont vous convaincre que le chocolat est une bonne façon de « craquer » lorsque vous aurez une envie de sucre.
  • vont vous apprendre que le beurre de chocolat en lui-même est du bon gras. Il peut alors servir de matières grasses pour confectionner de délicieux desserts.

De nombreuses personnes vont également vous dire que le chocolat n’est pas Paléo pour différentes raisons :

  • Le chocolat contient une molécule qui va bloquer la bonne absorption de certains minéraux.
  • Du sucre est présent même dans le chocolat noir…
  • On retrouve également la fameuse lécithine de soja dans quasiment tous les chocolats, et surtout de moins bonne qualité.
  • Comme beaucoup de personnes, vous êtes peut-être tenté, et vous ne pouvez pas vous contrôler lorsque vous mangez quelque chose de sucré.

Vous allez me demander alors, quel est le meilleur choix ?

Si vous souhaitez en consommer, il faudra alors choisir du chocolat noir, avec un minimum de teneur en cacao de 70%.
Le meilleur est bien entendu, celui qui sera produit selon une agriculture biologique et raisonné… loin des champs de blé !! (Attention au gluten ;))

Bien entendu, vous pouvez consommer les fèves de cacao, mais il faut réussir à apprécier le côté amer. La poudre de cacao peut aussi être utilisée comme une épice. Soyez inventif !

Dites-moi dans les commentaires si pour vous le café ou le chocolat sont présents dans votre régime alimentaire.

Etre assis, tue

Depuis quelques années, les messages de prévention tournent en boucle : Manger & Bouger.

Dans notre société actuelle qui est un véritable temple de la consommation et avec l’apparition il y a une dizaine d’années de la démocratisation d’internet et des smartphones, nous sommes devenus beaucoup plus sédentaire.

La position assise est associée à l’obésité, le cancer, les problèmes cardio vasculaire. Dans le pire des cas, on l’accuse même d’être à l’origine de mort prématurée.

La position assise est également très mauvaise pour le dos, la posture…

Ce qu’il faut également savoir c’est même si vous courrez 1h chaque soir, le mal est fait, et ça ne compensera pas le fait que vous êtes resté assis toute la journée.

Cependant, être moins statique durant la journée comporte des effets bénéfiques pour la santé que les gens qui restent sédentaire (souvent assis devant leur PC toute la journée…)

Ces personnes auront tendance à être en meilleure forme, moins obèse et un taux de cholestérol plus faible.

« Etre assis est plus dangereux que la cigarette », « être assis tue », ces expressions font peur…. mais nous aimons bien ce genre de « raccourcis » !

Il faut savoir que nombreuses études sur le sujet ne sont pas toujours d’accord. Par exemple, une étude a pris en compte de nombreux paramètres pour comprendre le lien qui se fait entre être assis mais occupé (comme par exemple, être assis au

travail), et le risque d’être obèses, d’avoir du cholestérol ou du diabète.

Etre assis au travail, et donc faire une autre activité en même temps est apparemment moins nocif que d’être simplement assis en ne faisant rien.

Si les études divergent en fonction des chercheurs et des paramètres pris en compte, c’est probablement un signe qu’il y a un « quelque chose » en plus que le simple fait d’être assis durant toute la journée.

  • Les études ont simplement mesuré le temps passé assis sans prendre en compte les autres comportements associés. Par exemple, est-ce que les gens sont assis simplement en regardant la télé ou en se gavant de pop-corn ? LE problème est-il la télé ou le pop-corn ?
  • D’autres chercheurs ont étudié le danger à être assis des heures et des heures sans se lever. Mais est ce que nous pouvons prendre en compte les petites pauses que nous prenons ?

Donc au lieu de faire le raccourci sur les dangers de la position assise hors contexte, voici quelques pistes de ce qui est vraiment dangereux :

Etre assis ou les comportements associés au fait d’être assis ?

La différence qu’il faut bien faire ici, c’est le fait d’être assis, et le fait d’être assis devant la télé.

Regardez la télé est souvent associé à des problèmes de santé. Mais c’est plus le fait d’être assis pour regarder la télé qui pose problème, pas être assis tout court…

Mais pourquoi être assis à lire un livre est différent que d’être assis devant la télé ? la plupart des gens vont dire que c’est une question de posture ?

Regardez-vous ? êtes-vous bien assis devant votre pc à travailler ? (Ou à lire cet article ?)

La posture ne fait pas tout !

En effet, la différence réelle entre lire un livre assis et de regarder la télé, c’est bel et bien la consommation de junk food !

Le pire du pire : Regardez les pubs de nourriture en même temps !

Qui n’a jamais eu envie de manger un paquet de gâteau ou de chips devant la télé ?

Une étude a révélé une forte hausse du diabète chez les femmes qui regardaient la télé. On peut également de comportement alimentaire générale. Ces femmes sont alors plus enclines à manger de la junk food au cours de la journée… et moins de fruits et de légumes.

La conclusion de l’étude qui met en avant le fait que regarder la télé accroit l’obésité et le diabète chez les femmes est un peu « réductrice ». Ce n’est pas le fait de regarder la télé qui fait grossir, c’est le paquet de gâteau qui est prêt de vous ☺

Il n’y a pas encore d’études spécifiques sur ça, mais les écrans diffusent une espèce de lumière bleue. Regardez la télé ou un écran tard va modifier le rythme naturel du sommeil.

Il est pourtant nécessaire à la régulation du poids… On va donc encore accuser le fait qu’être assis est mauvais pour la santé… alors qu’ici on parle de la notion de lumière bleue dégagée par les écrans. C’est donc tout aussi mauvais assis que debout !!

Bien entendu, si vous devez prendre votre voiture ou travailler toute la journée assis, vous n’avez pas le choix. Cependant, vous pouvez faire des petites pauses, vous levez, changer de position.

De plus, après une longue journée de travail, vous pouvez aller vous balader ou aller faire quelques longues de natation à la piscine ! (Retrouvez les bienfaits ICI et LA)

Dites-moi dans les commentaires si vous restez assis à longueur de journée ? et si c’est le cas, quelles activités physiques pratiquez-vous durant votre temps libre ?

Comment votre alimentation peut booster votre système immunitaire

Ça y’est, nous sommes bel et bien en automne. Les jours raccourcissent, les températures descendent, et surtout les premiers rhumes font leurs apparitions !

Ne déprimez pas ! L’automne a aussi ses bons côtés : la nature change de couleur, les belles journées ensoleillées de l’été indien et ses bons fruits et légumes ☺

Pour éviter de courir chez le médecin au moindre rhume, quoi de mieux que de pouvoir les éviter ?

Cela passe par des mesures simples d’hygiène : se laver les mains régulièrement, éviter les endroits trop confinés, avoir une bonne alimentation.

C’est sur ce dernier point que je vais vous donner des bons conseils.
En effet, durant l’été, on a tendance à faire le plein de fruits et légumes. Il fait chaud, et on a plus envie de manger une bonne salade verte avec des bons fruits gorgés de sucre en dessert.
On rentre de vacances, on reprend les mauvaises habitudes et l’alimentation s’appauvrit en vitamines et minéraux. Le métabolisme devient alors vulnérable, et les maladies automnales gagnent du terrain.

Comme je le dis toujours, il faut faire confiance à la nature ! Les fruits et légumes d’automne vont contenir des vitamines et des minéraux qui vont aider l’organisme à mieux se défendre comme les microbes de l’automne.

Voici une liste (non exhaustive) de légumes de saison et de leurs bienfaits sur votre santé.

Tout d’abord, nous pouvons citer toutes les sortes de choux. C’est un légume aux nombreuses vertus. Malheureusement, ils sont encore trop peu populaires.
Mais pourquoi, alors qu’ils sont riches en fibres et facilitent le transit intestinal. C’est une source inestimable en vitamine. Le chou est notamment très riche en vitamine C (qui booste les défenses immunitaires, et aide l’organisme à absorber le fer), vitamine A & E (qui sont des antioxydants).
Le chou contient également plusieurs minéraux, dont le potassium, qui permet de rester en forme dès l’automne !

Pour continuer dans la famille des choux, vous pouvez également consommer du brocoli ! Cet aliment est connu pour contenir des vitamines et minéraux anti-stress. Et oui, en automne, les effets des vacances d’été commencent à être bien loin… on commence à se sentir plus fatigué, plus stressé.

Une recherche italienne a montré que le brocoli (notamment les vitamines contenues dedans) protège les cellules contre les effets du stress. Ces chercheurs pensent que c’est la présence importante des antioxydants qui apportent ce pouvoir.

La forte teneur en magnésium et en potassium vient augmenter le super pouvoir du super aliment qu’est le brocoli.

Parlons également des autres légumes : poireaux, carotte, citrouille ou potiron !
Voilà les ingrédients que vous pourrez utiliser pour cuisiner une délicieuse soupe ☺
Vous allez faire le plein de vitamines, votre métabolisme ne manquera de rien, et vous pourrez passer l’automne sans petit rhume !

Qui dit mode de vie Paléo, dit également fruit ☺
Oui, c’est la seule touche sucrée naturelle que le Paléo autorise.

Bien que les fruits d’été (fraise, framboise, cerise…) remportent souvent l’unanimité, il faut savoir qu’en automne, la nature nous offre également de délicieux fruits ☺

Un des fruits les plus populaires de nos régions est la pomme.
One apple a day, keeps the doctor away. Ce célèbre dicton anglais incite les gens à manger une pomme par jour pour éviter d’aller chez le médecin.
Selon des études, manger régulièrement des pommes a un effet favorable sur le système respiratoire. Les personnes souffriraient moins d’asthme et seraient moins sujettes aux infections des voies respiratoires.

La pomme contient également de nombreuses molécules qui permettent de prévenir certains types de cancer, comme le cancer du poumon ou certains cancers du tube digestif.

Un autre fruit que nous trouvons dans nos latitudes et qui est très populaire sur nos tables est le raisin.
Bien qu’il soit disponible à partir de la mi-juillet, le raisin reste une star durant l’automne. Ce fruit est très riche en eau et en minéraux. Il est donc un allié minceur durant vos régimes ☺
Le raisin est également riche en polyphénols, un antioxydant utile au bon fonctionnement de notre système cardiovasculaire. Vous trouverez 100 mg de polyphénols dans 100 g de raisins.
Vos vaisseaux sanguins n’ont qu’à bien se tenir.

Un autre fruit de saison qui est également une bombe en matière de vitamine C est le kiwi.
Très peu calorique, il est extrêmement riche en vitamine C (souvenez-vous, c’est la bonne vitamine qui booste le système immunitaire et qui vous permet d’être en forme ;))
Un seul de ses fruits vous permet de couvrir vos apports journaliers recommandés en vitamine C.
Le kiwi est également une source non négligeable de ces fameuses vitamines, A, B … Comme tout produit naturel, il vous veut du bien ☺

Alors, n’attendez plus ! Continuez à faire vos salades de fruits comme vous le faites en été. Mélangez pommes, raisins, kiwi, ajoutez-y d’autres fruits de saison que vous trouverez sur les étals de vos marchés/producteurs locaux.

Faites-vous de délicieux veloutés. Mixez-les ! Vous pouvez également y ajouter du lait de coco pour plus de douceur, et quelques cerneaux de noix pour le croquant.

Et postez-moi en commentaire les photos de vos recettes 😉

Tout savoir sur mon aliment préféré

Ça y’est, nous quittons l’été pour s’installer doucement en Automne.

Le régime Paléo n’est pas seulement un régime, mais une façon de vivre. Nous devons alors manger et privilégier les fruits de saison.
Ça tombe bien, l’automne est le moment parfait pour consommer mon aliment préféré ! Avez-vous deviné ?
Et oui, il s’agit de l’avocat !

Certains aliments sont intéressants car ils sont riches en macronutriments. Par exemple, les légumes sont pauvres en protéines, glucides et lipides. Mais ils sont extrêmement riches en vitamines et minéraux. Ils sont donc sains et nourrissent d’une façon différente.

D’autres aliments n’ont pas une forte teneur en macronutriments, mais ils sont sains d’une autre façon. Ils apportent de l’énergie indispensable à notre corps ! C’est le cas par exemple de l’huile de coco.

Et il y a d’autres « super-aliments » qui allient les 2, par exemple la viande d’animaux qui se nourrissent d’herbe (bœuf), ou les œufs. Ils sont une source d’énergie (présence de lipides et de protéines), mais également de vitamines & minéraux (Vitamines du groupe B, fer, zinc…)

Mais le super aliment qui apporte une grande quantité d’énergie tout en étant une source riche en macronutriment est l’avocat !

Natifs de l’Amérique du sud, les avocats ne sont techniquement pas Paléolithique. Cependant, les premières consommations d’avocat sont apparues il y a environ 10000 ans avant JC au Mexique.

L’avocat : Riche en macronutriments

D’un point de vue macro, les avocats contiennent principalement du gras, mais du bon gras ! (Environ 77%). Cela est vraiment étonnant pour un fruit, car la plupart d’entre eux sont en général pauvres en matières grasses. Et par réciprocité, il y a peu de sucre contrairement à la plupart des fruits.
Ne vous inquiétez pas, ceux qui suivent le régime Paléo n’ont pas peur de la haute teneur en lipide !

En effet, comme l’huile d’olive, l’avocat est composé à 63% de graisses mono saturées et à 14% de graisses saturées.

La 3ème catégorie de graisses est dite Poly insaturée. Celles-ci sont les moins saines pour vous. Selon les recommandations, il ne faut pas qu’un aliment contienne plus de 4% de ses graisses. Dans un avocat, il y a 22 calories qui proviennent de graisses poly insaturées. Il vous faudrait manger 4 avocats par jour pour dépasser ce seuil.

L’autre raison qui permet de ne pas avoir peur de ses graisses, c’est le fait qu’elles sont sensibles à la lumière, et à l’oxygène. Et souvenez-vous, quand vous mangez un avocat, vous devez retirer la peau qui est totalement hermétique. Même si l’avocat reste à l’air libre quelques minutes, vous n’allez pas le réchauffer !

Certaines études ont même prouvé qu’une consommation récurrente d’avocat aide à réguler le taux de cholestérol.

L’avocat : Riche macronutriments

Plutôt que de faire un long discours, voici ce que vous trouvez à l’intérieur :

Screen Shot 2017-09-22 at 08.58.31

*AJR : Apport Journalier Recommandé

A cela, il faut ajouter d’autres vitamines présentes mais en moins grande quantité.

Comme la nature est bien faite (je le dis tout le temps), les lipides présentes dans l’avocat vont aider le corps à absorber les nutriments.

Ajoutez quelques morceaux d’avocat dans une grande salade composée, et vous profiterez de tous les bénéfices des crudités.

Les avocats ont une teneur en fibre très importante, environ 37% des AJR. Cela est très important, car la majorité des personnes ont un régime pauvre en fibre.

Bien que les avocats soient verts, ils contiennent les mêmes antioxydants que ceux présent dans les fruits et légumes de couleurs orange/rouge (poivron rouge, carotte, orange…)

Comme les vitamines, les bêta-carotènes sont plus facilement assimilables quand ils sont associés aux lipides.

Pour tous les amoureux de l’avocat, sachez qu’avec la combinaison des différents nutriments, cela en fait un super aliment J

 

Choisir et préparer les avocats

En France, nous trouvons principalement toujours le même type d’avocat. Ils sont en général petit, vert foncé, et viennent de Californie.

Il existe pourtant d’autres variétés toute aussi bonnes, mais moins populaires. (Et surtout, plus difficiles à trouver.)

Lorsque vous choisissez votre avocat, la meilleure façon c’est de le choisir un peu ferme.

En effet, les avocats ne mûrissent qu’une fois qu’ils sont cueillis (ou tombés de l’avocatier). Essayez de couper un avocat tout juste ramassé, et vous verrez il sera amer, et très dur. Si vous le laissez murir à température ambiante (et non pas au frigo !). Vous verrez, il sera beaucoup plus tendre J

Mais pourquoi alors ne pas acheter des avocats mûres directement ? Vous pouvez bien entendu, mais seulement si vous souhaitez le consommer très rapidement.

Pour éviter que tout le monde le touche et ne le tâte pour trouver le meilleur avocat, une seule solution : prenez-le encore dur, et laissez-le mûrir chez vous !

Une fois que vous avez trouvé l’avocat parfait, dégustez-le nature. Certaines personnes vont l’aimer accompagné d’un peu de fleur de sel, de vinaigre balsamique ou tout simplement avec un filet de jus de citron.

L’avocat est l’aliment Paléo par excellence : il n’a pas besoin d’être réchauffé, ni d’être maintenu au réfrigérateur.

Cependant, certains d’entre vous ne vont pas l’aimer nature, mais un peu plus préparé et assaisonné. Il y a le classique guacamole (recette que vous pouvez retrouver ICI)

Vous pouvez également le consommer en salade ou servi en sauce avec un bon morceau de viande. L’avocat est un fruit que vous pouvez consommer avec des épices. En effet, sa douceur viendra atténuer la puissance des épices.

Dites-moi dans les commentaires si vous aimez comme moi l’avocat, et surtout dites-moi comment vous l’agrémentez !

 

 

7 recettes paléo pour débutant

Vous commencez le régime paléo, et vous vous demandez, qu’est ce que vous pourrez cuisiner facilement et de différent ?

Voici dans cet article, 7 recettes spécialement concoctées pour vous. Elles sont accessibles à tous et très facilement réalisables.

1. Frittatas

Les oeufs font partie de la liste des aliments paléo que vous pouvez cuisiner. Mais on en fait vite le tour : omelette, oeufs à la coque…

Cette recette, peu connue de nos cuisines françaises, s’appelle la frittata. Le concept est très simple : vous prenez des oeufs et vous y ajoutez les légumes qui vous plaisent !

2. Poulet rôti

Qui ne succombe jamais à un bon poulet rôti ?

Et c’est tout simple à faire. Il vous suffit d’un poulet, d’un peu de sel & poivre et le tour est joué.

Certaines personnes sont impressionnées à l’idée de faire cuire un poulet entier. Si vous ne le consommez pas en entier, vous pouvez après vous servir des restes pour agrémenter une salade ou le consommer tel quel.

Vous pouvez ajouter au fond de votre plat, quelques carottes et oignons. N’oubliez pas d’arroser votre poulet de temps en temps. La sauce dégagée par le poulet et l’eau feront doucement cuire les légumes. Un délice !

3. Coleslaw

Pour varier les accompagnements, vous pouvez tester cette recette de coleslaw ! Il n’y a rien de plus Paléo, et elle accompagne parfaitement les viandes froides.

La recette ci-dessous est un coleslaw un peu revisité !

Pour cela, il suffit d’émincer finement un chou vert, d’y ajouter des carottes également finement émincées.

Ajoutez-y un peu d’ananas, et quelques quartiers d’oranges. Agrémentez de grains de raisins noirs !

(Vous pouvez également le consommer avec une mayonnaise paléo !)

4. Légumes rôtis

A l’instar du poulet rôti, vous pouvez également préparer des légumes rôtis !

C’est délicieux et tellement simple à faire !

Prenez les légumes qui vous plaisent (choux, carottes, courgettes…), découpez-les finement, et badigeonnez d’une marinade à base d’huile d’olive, d’ail et de poivre 🙂

Une fois cuits, ajoutez-y de la fleur de sel !

5. Burger

Vous allez me dire : Mais non, un burger ça n’est pas paléo !

Mais quelle est la définition du burger en vrai ?

Alors pour cette recette pas de pain, mais nous allons remplacer le bun par des gros champignons !

Faites cuire les champignons préalablement au four (le grill c’est parfait)

Montez le burger en y ajoutant un steak haché, quelques rondelles d’oignons, une tranche de tomate, un peu de salade.

Vous pouvez également insérer quelques tranches de bacon.

Surprenez ainsi vos invités avec ce délicieux burger Paléo !

6. Boeuf bourguignon

Au premier abord, ça à l’air compliqué à faire… mais je vous assure que c’est très simple !

Pour cela, mélangez dans une grosse casserole : des morceaux de boeuf, des carottes, des oignons, un peu de vin rouge.

Vous faites cuire tout ça à feu très doux jusqu’à ce que le boeuf devienne très tendre.

Assaisonnez de sel et poivre.

C’est très facile à faire et c’est une excellente recette paléo 🙂

7. Courgettes à la bolognaise

Comme vous le savez, les pâtes ne sont pas du tout paléo. Alors pour les remplacer, il existe des stratagèmes 😉

Pourquoi ne pas essayer une recette de pâtes à la bolognaise, mais sans pâtes !

Pour cela, prenez des courgettes et émincez-les à l’économe pour en faire des tagliatelles.

Faites-les cuire dans l’eau.

Préparez votre bolognaise avec de la viande hachée, de la tomate, des oignons et des herbes de Provence.

Mélangez-les et déguster.

Et surtout, dites-moi dans les commentaires ce que vous avez aimé ! Illustrez vos propos avec des photos 😀