Peut-on perdre du poids sans faire de sport ?

On veut tous la recette miracle pour avoir un corps de rêve et être en bonne santé. Mais est-ce que l’on peut perdre du poids simplement en suivant le régime Paléo, mais sans faire de sport ?

Je vais tenter de vous apporter des réponses dans cet article.

Le régime Paléo associe non seulement la nourriture, mais aussi une philosophie particulière de faire du sport. En effet, si vous suivez ce régime, l’alimentation et le sport (notamment le cross fit) vont vraiment de pair. Mais que faire si vous ne pouvez pas faire de sport ? (J’ai déjà proposé des alternatives ICI et LA)

Tout d’abord, il faut réussir à comprendre le « je ne peux pas ». Est-ce que ça veut dire : « Je ne veux pas faire de l’exercice car ça n’est pas ma priorité » ou « je ne veux pas aller à la salle de sport car j’ai peur ». Un grand nombre de personnes qui ne peuvent pas pratiquer un sport, le peuvent vraiment !! Et vous ? Dans quel camp êtes-vous ?

Cependant il y a des cas où vraiment c’est compliqué de faire de l’exercice :

  • Certaines personnes ont vraiment de très bonnes raisons pour faire passer le sport après ; les priorités sont différentes selon chacun.
  • Certaines personnes ont des maladies chroniques qui rendent l’exercice difficile ou impossible.
  • Certaines personnes ont des blessures qui les empêchent temporairement d’exercer.

Il y a autant de situations différentes que de raisons valables qui rendent la pratique d’un sport difficile ou impossible. Mais que les non-sportifs se rassurent : vous allez pouvoir perdre du poids sans transpirer !

Le régime alimentaire est plus efficace que le sport dans la perte de poids

Une étude a été effectuée pour connaitre l’efficacité entre régime seulement et régime + sport, bien que les personnes qui ont été étudiées ont perdu du poids dans les 2 cas. Celles qui ont pratiqué un sport, ont vu une perte de 300 g de plus par rapport à celles qui n’ont suivi qu’un régime.

On ne parle même pas d’un kilo ! Bien entendu, ce sont des études menées en laboratoire. Mais nous retiendrons que c’est le régime alimentaire qui est responsable de la grande majorité de la perte de poids.

Voici un modèle très simple ! Comment perdre du poids ? Tout simplement en créant un déficit alimentaire (oui, tout est question de mathématique), et en vous assurant que les calories ingérées sont utilisées par le corps et non pas stockées sous forme de graisse (ok, c’est là que les choses deviennent un peu plus compliquées car d’autres facteurs propres à chacun vont rentrer en jeu…)

Parlons du déficit de calories

Prenons un exemple : 300 calories prennent une demi-heure pour être dépensées et 5 minutes pour être ingérées. Il n’y a pas de concurrence.

Vous pourriez alors courir 2h chaque jour, mais avec notre mode de vie actuelle, cela deviendrait très compliqué à tenir sur la durée. A moins que vous ayez quitté la Rat Race et que vous ayez 2h par jour pour pratiquer du sport

Mais est ce que le sport brûle des calories ? Bien entendu ! Mais pour vous, ceux qui n’ont pas forcément envie de faire du sport, vous allez voir ça comme très contraignant pour peu de gain…

Qu’en est-il de votre métabolisme ? Qui n’a jamais dit que l’exercice est bénéfique pour la perte de poids car il préserve la masse musculaire, et que le muscle brûle plus de calories que le gras même au repos ? C’est ainsi, les exercices de renforcement musculaire assurent une perte de poids tout en augmentant votre métabolisme.

Une étude a été effectuée sur des personnes en surpoids. Les chercheurs n’ont mesuré que l’effet du sport sur la perte de poids. Ainsi, la pratique d’exercices physiques a aidé à constituer du tissu musculaire au profit de tissu gras. Or, 500g de masse musculaire brûle en plus, par rapport aux tissus gras que 7 cal par jour chez les femmes, et 18 cal pour les hommes ! Vous pouvez alors manger 1 fraise ou quelques feuilles de salade par jour !

En fin de compte, faire de l’exercice comme « activité calorifique » est surévalué. Les déficits caloriques sont créés dans la cuisine, pas dans la salle de sport !

Qu’en est-il de l’influence hormonale ?

La pratique de l’exercice ne va peut-être pas créer ce fameux déficit calorique tant attendu, mais va permettre au corps de se sentir mieux, et de stimuler la production de certaines hormones.

D’une part, la pratique de certains sports vont aider à réguler la production d’insuline. Selon certaines études, la principale raison de pratiquer un sport pour aider à une perte de poids, ne serait pas l’exercice en lui-même, mais les bénéfices sur la production d’insuline.

C’est un facteur qui nous est propre à chacun, et que nous ne pouvons pas contrôler. Cependant, si vous voyez que votre perte de poids est difficile, faites attention au sucre…surtout si vous avez une vie totalement sédentaire.

Comme déjà évoqué, la pratique de sport a bien d’autres avantages comme la réduction du stress ou la gestion d’autres hormones qui régulent l’appétit.

Cependant, vous pouvez mettre en place d’autres routines qui font du bien à votre esprit : tel que la médiation ou l’écriture. Le sport est un plus !

Quelques conseils pour perdre du poids sans pratiquer du sport

Comme vous avez pu le voir, vous pouvez perdre du poids sans forcément faire du sport. Vous devez néanmoins garder quelques informations en tête.

  • Ayez conscience de votre consommation alimentaire. Que dois-je manger ? Faites attention lorsque vous êtes stressés, que vous vous ennuyez ou bien que vous soyez submergés par toutes les émotions de la vie. Le sport permet de combattre ses mauvaises habitudes.
  • Surveillez un peu plus votre consommation de glucides. (Attention à l’insuline !)
  • Consommez d’avantages de protéines. Vous devez avoir en tête que votre masse maigre peut être affectée par la non pratique du sport. En mangeant des protéines, vous allez combler ce déficit.

Suivre le régime Paléo à la lettre, tout en suivant les conseils ci-dessous, vont vous permettre de perdre du poids sans forcément pratiquer du sport.

Perdre du poids, et conserver une bonne santé sont 2 choses différentes. Le régime va vous permettre de perdre du poids, y ajouter du sport va vous permettre d’être en bonne santé et de vous sentir bien.

Mais pour répondre à la question, oui il est possible de perdre du poids sans faire de sport !

Dites-moi dans les commentaires, quelle stratégie avez-vous mis en place ? Régime seulement ou vous y ajoutez un peu de sport ?

 

 

Tout savoir sur le thé !

Avec ces derniers jours qui sont plutôt maussades dans certaines régions de France, voici un article fait pour vous réchauffer !

Les plus chanceux d’entre nous qui ont du soleil et de la chaleur, vous allez me dire, pourquoi lire cet article sur les bienfaits du thé alors qu’il fait 30 degrés ?

Mais savez-vous que c’est une des boissons les plus désaltérantes ? Dans certaines régions les plus chaudes du monde (Asie du Sud-Est, Moyen Orient), le thé est l’une de leurs boissons favorites.

Dans cet article, je vais vous présenter tous les bienfaits du thé, et surtout vous allez voir que c’est quelque chose qui s’intègre parfaitement au régime paléo.

Le thé est une boisson aimée depuis des millénaires, et pour une bonne raison : outre le goût et le rituel social associé, c’est également un stimulant doux. Il est riche en antioxydants, et il a une capacité presque miraculeuse à rendre un mauvais jour plus supportable (sans pour autant l’accompagner de petits gâteaux !)

Mais pour chaque aliment sain, il y a toujours des mauvaises langues qui viennent critiquer l’aliment ; le thé ne fait pas exception !

Dans cet article, je vais vous parler du thé, en long, en large et en travers, et je suis sûr que certaines informations vont vous surprendre.

Qu’est-ce que le thé ?

Le thé, à proprement parler, se réfère uniquement aux feuilles de la plante Camellia sinensis. Les feuilles peuvent être préparées de différentes façons : vous avez probablement entendu parler de thé vert et de thé noir, mais en fait, il y a beaucoup plus de déclinaisons !

La couleur du thé dépend en grande partie de comment il a été oxydé (on parle parfois de fermentation, mais cela est incorrect : il n’y a pas de bactéries impliquées, et le thé n’est pas un aliment fermenté comme la choucroute ou le kéfir).

L’oxydation du thé n’est pas mauvaise pour la santé. C’est même le contraire. L’oxydation du thé est une sorte de « cuisine » qui va permettre aux feuilles de thé de changer de couleur et de texture.

  • Le thé blanc est traité de façon minimale. Certains thés blancs sont cuits à la vapeur pour éviter l’oxydation mais d’autres ne le sont pas, ce qui permet aux feuilles de s’oxyder naturellement. Certains afficionados vont faire l’éloge de ce thé, les autres vont dire qu’il n’y a pas de goût. A vous de choisir votre camp !
  • Le thé vert est plus légèrement transformé. Il est séché, roulé puis chauffé pour éviter une trop grande oxydation. Il est couramment décrit comme ayant un goût « herbeux », mais il existe de nombreuses variétés différentes.
  • Le thé Oolong est une étape intermédiaire sur le chemin du thé noir. Il est partiellement oxydé et a une saveur plus douce que le noir.
  • Le thé noir est le plus « transformé» de tous les thés: les feuilles sont flétries, roulées ou écrasées, puis oxydées pendant plus longtemps que le thé vert. Cela crée la saveur distinctive du thé noir.
  • Le thé Pu-erh est préparé comme du thé noir, et est ensuite passé à travers un processus appelé « post-fermentation: » des microorganismes et des bactéries vont être impliqués. Le goût est assez particulier.

Le noir et le vert sont les deux les plus courants, mais le blanc gagne en popularité. Les amateurs seront, quant à eux, conquis par les thés oolong et pu-erh. Dans certains pays d’Asie et plus particulièrement en Chine vous pouvez également obtenir du thé jaune (fabriqué de manière similaire au thé vert).

Attention à ne pas faire l’amalgame : beaucoup de boissons que nous appelons thé ne sont pas vraiment du thé.

Les thés à base de plantes comme la camomille, la menthe poivrée ou la verveine sont appelés tisanes.

Le thé rooibos est fabriqué à partir d’une plante différente (originaire d’Afrique du Sud, pas d’Asie). Ils ont des avantages pour la santé, et ont été beaucoup utilisés comme médicaments populaires pendant des milliers d’années. Mais ce n’est pas du « thé » au sens strict du terme.

Les bienfaits du thé

Le thé a été utilisé comme une sorte de phytothérapie avant que l’on ne connaisse les bénéfices des antioxydants.

Malheureusement, la plupart des informations que vous lirez sur les avantages du thé sur la santé, étudient les feuilles de thé fraiches ou des extraits purifiés de thé.

Un autre risque de ces études, c’est qu’en général elles se font sur des rats de laboratoire…personnellement, je n’ai jamais vu de rat dans un salon de thé.

Néanmoins, même si la concentration est différente, le thé est connu et reconnu pour ses bienfaits sur la santé : régulation de la tension artérielle, contrôle de la perte du poids, prévention de certains types de cancer, protège (à son niveau !) de la maladie d’Alzheimer.

Dans certaines parties du globe, les gens font des bains de bouche avec du thé pour prévenir l’apparition de gingivite.

La plupart de ces avantages sont habituellement attribués aux antioxydants ou à la théine.
Alors, quel type de thé devriez-vous boire pour obtenir le plus d’avantages ?

Bénéfices des antioxydants
Dans le cadre du régime Paléo, les gens mangent théoriquement plus de légumes que le reste de la population. Leur apport en antioxydant est alors meilleur, et le thé est juste un « plus ».

En particulier, les catéchines associées au thé vert sont souvent considérées comme le pouvoir ultime des antioxydants. Mais le thé vert contient-il beaucoup plus de catéchines ?

Voici ci-dessous un tableau récapitulatif qui parle de lui-même.

Screen Shot 2017-08-10 at 17.27.05

 

 

Dans ce tableau, nous pouvons voir de nombreuses variations entre les différents thés. Il est donc inutile de généraliser : Thé vert Vs Thé noir.

Les variations sont dues aux conditions de culture (climat, temps de stockage, méthode de transport…). La concentration d’antioxydants et de catéchines peuvent aussi varier en fonction de la préparation du thé : temps d’infusion, température de l’eau, taille de la boule à thé…

Certes le thé vert contient le plus d’antioxydant que les autres variétés de thé, mais la qualité du thé et sa préparation comptent également pour beaucoup.

Bénéfices de la caféine

Le thé contient de la caféine au même titre que le café.

Ce stimulant est à la fois bon et mauvais pour la santé. Tout est une question de dosage. L’ingérer en trop grande quantité est assez malsain, mais ingérer à dose raisonnable, la caféine reste un antioxydant de bonne qualité. A un niveau de consommation modéré, la caféine est inoffensive !

Type de thé Caféine

Screen Shot 2017-08-10 at 17.27.26

 

Encore une fois, il ne suffit pas de généraliser en fonction du type de thé. Le thé noir n’est pas le plus « concentré » en caféine. Comme les antioxydants mesurés précédemment, la concentration de caféine va dépendre de comment a été infusé le thé : eau plus ou moins chaud, concentration des feuilles dans la boule à thé, temps d’infusion…

La caféine présente dans le thé est particulièrement intéressante car elle interagit avec d’autres substances, ce qui augmente le pouvoir des antioxydants.

Est-ce que le thé est sûr pour la santé ?

Comme évoqué plus haut, dès lors que quelque chose est bon pour la santé, vous allez voir apparaitre pleins d’études qui prouvent le contraire…

Concernant le thé, il a été prouvé qu’il contenait des fluorures et des métaux lourds (contenus principalement dans le sol…)

Certes en quantité importante, cela peut être dangereux… mais les chercheurs ont prouvé qu’il fallait ingérer des litres et des litres de thé pendant de nombreuses années pour commencer à être dangereux. Tout est question de modération !

Comme toujours, le meilleur thé pour votre santé est celui qui vous plait ! Dites-moi dans les commentaires quel est votre thé de prédilection, et surtout, est ce que vous en buvez même l’été ?

5 mots qui ne sont pas synonymes de Paléo

Durant les périodes estivales, vous êtes abreuvés d’articles et de de choses vantant les mérites d’une alimentation saine. Vous pensez donc que certains aliments sont « étiquetés » paléo mais ça n’est pas forcément le cas.
La solution la plus évidente c’est de n’acheter aucun produit transformé… mais parfois ça n’est pas le cas : un aliment peut être paléo et être vendu dans un packaging. Par exemple, l’huile de coco se retrouve bien dans un emballage, pourtant, c’est Paléo. De même pour les épices, la sauce tomate et toutes sortes de nourritures. En résumé, il faut faire attention, mais vous couper de tous les aliments emballés n’est pas la meilleure des solutions.
Cet article va vous aider à vous retrouver dans la jungle des emballages et à identifier les mentions présentes sur les étiquettes.

1. Sans gluten

La nourriture Paléo est sans gluten, mais tous les aliments labelisés sans gluten ne sont pas forcément Paléo.
Certains aliments sans gluten peuvent contenir des ingrédients qui ne font pas partie du régime Paléo. Par exemple, vous pouvez trouver du pain sans gluten, mais cet aliment ne rentre pas dans le cadre du régime Paléo.
Il ne pourrait pas y avoir de gluten, mais ces aliments pourraient contenir pleins de conservateurs qui ne sont absolument pas Paléo… et très mauvais pour votre santé.

2. 100% naturel

La mention Naturel ou 100 % Naturel sur les emballages de nourriture ne signifient rien. Malheureusement, il n’existe pas de gage de qualité sur ce label. Ce n’est que marketing.
Par exemple, vous pouvez trouver du pain fabriqué avec des produits 100% naturel (Farine, levure, eau…). Mais comme vous le savez, cet aliment ne rentre absolument pas dans le cadre du régime Paléo.
La liste est longue….
La chose la plus simple à faire, retourner le produit et regarder directement les ingrédients qui le composent ! Si les ingrédients qui composent l’aliment sont Paléo, alors vous pouvez l’intégrer sans difficulté dans votre régime.

3. Produits allégés

Le régime Paléo n’est pas un « régime » en soi, mais c’est bien plus. C’est une façon de rééquilibrer, de s’alimenter d’une autre façon.
Oui, la première loi de la thermodynamique est vraie dans la mesure du possible à savoir que pour perdre du poids et s’affiner, il faut passer par le fameux « comptage de calories ».
Cependant, compter les calories est une stratégie inefficace de perte de poids parce qu’elle ne tient pas compte de ce que votre corps fait avec ces calories (entre autres).
Savoir combien de calories est contenue dans un aliment est peu pertinent quand vous décidez de suivre un régime Paléo.

Par exemple, les sodas lights ne sont absolument pas Paléo ; pourtant ils contiennent 0 calories.
De même pour les aliments sans sucre (confiture, sirops…)

4. Aliment sans sucre

Pour commencer, je vais illustrer ce paragraphe avec un exemple très parlant !
Les bananes ne sont pas faibles en glucides, pourtant elles sont Paléo.

Le régime Paléo n’est pas non plus un régime où l’on va compter la quantité de sucre ingéré, tant que l’aliment est reconnu dans l’alimentation Paléo.

La réciproque n’est pas forcément vrai : le fait qu’un aliment ait une faible teneur en glucides ne le rend pas pour autant Paléo.

Je peux vous citer 1 aliment qui a une très faible teneur en glucides et qui est loin de rentrer dans un régime paléo : Le soja. Vous pouvez relire l’article ICI !

Cependant, si vous voulez vous tenir au régime Paléo à faible teneur en glucides, vous pouvez choisir des aliments qui rentrent dans les 2 catégories (viande, poisson, certains légumes…)

Les deux concepts sont complètement compatibles et il est facile de suivre les deux en même temps ; Attention pourtant, ce ne sont pas la même chose et l’un ne se substitue pas à l’autre.

5. Label Bio

Certains aliments biologiques sont totalement Paléo. Mais ils ne sont pas Paléo simplement parce qu’ils sont biologiques.

Si un aliment n’est pas Paléo en premier lieu, le fait qu’il soit issu de la culture bio ne changera pas cela.
Vous pourriez planter le blé le plus biologique du monde exempt de pesticides, d’herbicides et autres engrais : ce ne serait toujours pas Paléo. Il en va de même pour le soja biologique, le sucre organique ou autre chose. Être biologique ne les rend pas Paléo !

Dites-moi dans les commentaires si vous êtes surpris par cet article ?

8 encas paléo et sains

Quand vous commencez à changer vos habitudes alimentaires, vous avez tendance à réduire votre apport calorique. Votre corps a faim, et les tentations sont nombreuses de grignoter pour tenir jusqu’au repas d’après. Aucune étude n’a affirmé que prendre un encas entrainait une prise de poids ou non.
La meilleure chose à faire est de vraiment manger quelque chose lorsque votre corps (et non pas votre esprit) en a envie.
Concernant le régime paléo, vous mangez à votre faim mais vous pouvez également vous autoriser des encas, du moment qu’ils sont sains (et paléo bien entendu !)
La plupart des snacks connus du régime sont les fruits et les fruits à coques (noix, amandes…), mais il en existe pleins d’autres.
Je sais déjà ce que vous allez me dire : Est-ce que l’on peut grignoter (bien que je n’aime pas ce mot) sainement ? La réponse est oui, et voici ci-dessous une liste (non exhaustive) de 8 encas compatibles avec le régime paléo.

1. Les œufs durs

Ça peut paraitre étrange de manger des œufs à 11h du matin ou à 16h, pourtant c’est un excellent coupe faim naturel puisqu’ils contiennent énormément de protéines 😉 Ils sont donc très rassasiants. À 11h, vous pouvez en déguster sans problème ! Ça vous permettra non seulement de tenir jusqu’au repas du midi mais en plus, vous n’arriverez pas affamé au déjeuner, ce qui vous évitera de vous jeter sur la nourriture 😉
Vous pouvez également en manger un ou deux au goûter, ils vous donneront de l’énergie jusqu’au diner.
Les œufs durs sont très facilement préparable (enfin, il n’y a même pas de préparation…) et sont cuits en 10 minutes. Ils sont facilement transportables. Si vos collègues se moquent un peu, proposez leur d’essayer !

2. La viande de Griso

C’est tout simplement de la viande de bœuf séché à laquelle on a ajouté un peu de sel, de poivre et quelques épices.
Prenez en quelques tranches, c’est délicieux. Elle contient énormément de protéines, et seulement 5% de graisses. Elle est également riche en vitamines ce qui en fait un produit sain et précieux.
Côté pratique, c’est un encas peu encombrant et qui se conserve facilement à température ambiante. Alors on abuse de cet encas !

3. Des légumes avec du guacamole

Cet encas allie des légumes crus et bon gras : du guacamole. Vous savez tous, désormais, que j’adore l’avocat ! Cet encas peut également servir de base pour un apéro avec les amis (ou pourquoi pas le vendredi soir au travail pour fêter le weekend si vous n’avez toujours pas quitter la rat race).
C’est tout simple : préparez des bâtonnets de légumes crus (carottes, concombres, radis…) puis préparer un guacamole maison.
Pour cela rien de plus simple : écrasez 3 avocats. Ajoutez-y 1 petite tomate coupée en dés, le jus d’un citron, de la coriandre, l’émincé d’un demi-oignon, salez et poivrez.
Cette préparation est moins facilement « transportable ». Vous pouvez la préparer à l’avance en prenant soin de bien la conserver au frais. Surtout, pensez bien à recouvrir le tout car l’avocat noirci vite au contact de l’air !

4. Des mini légumes

Carottes, radis, choux fleurs…depuis quelques années, tous ces légumes sont mis à l’honneur pour préparer un apéro plus sain.
Vous pouvez les cultiver vous-même ou en acheter. C’est très facile à transporter (pas plus gros qu’un paquet de gâteau !)
Alors quand vous sortirez, n’oubliez pas d’emmener un petit paquet de carottes ou de radis.

5. Du poisson en conserve

Cet encas n’est pas commun, mais il est aussi d’une praticité à transporter. Il s’agit de boite de sardine (ou thon, ou autre poisson) en conserve.
Le poisson est aussi bon pour votre bien être psychologique que physique. Riche en protéines et en bon gras, il vous aidera à vous sentir aussi bien dans votre corps que dans votre esprit ! De plus, vous pouvez l’emmener partout car il n’a pas besoin de se conserver au froid.
Il vous aidera à combler votre petit creux du matin. Vous pouvez également en déguster au gouter pour tenir jusqu’au diner, et ainsi éviter de vous jeter sur tout et n’importe quoi avant de diner.

6. Des chips de Kale

Le kale est une variété de choux frisé. Je ne suis pas en train de dire qu’il faut manger du choux crus, mais vous pouvez préparer en avance des chips de Kale. C’est délicieux, et c’est un encas qui se rapproche le plus de nos mauvaises habitudes alimentaires.
Il suffit de prendre quelques feuilles de Kale, les laver, et les mélanger à 2 cuillères à soupe d’huile (de votre choix). Ajouter un filet de jus de citron, poivrez et saler à votre convenance. Mettez ces chips à cuire au four environ ½ heure tout en vérifiant régulièrement. Vous pouvez également les assaisonner après cuisson.
Vous pouvez bien entendu décliner cette recette avec d’autres légumes.

7. Des olives

Les olives ont des qualités nutritionnelles excellentes. Néanmoins, il ne faut pas trop en abuser (comme tout dans le cadre d’une alimentation équilibrée).
L’idéal en quantité, est de 2 cuillères à soupe. Vous pouvez les mettre dans une petite boite pour le transport ou en garder toujours un petit pot dans votre placard !

8. Des restes

Et oui, il reste toujours un peu de nourriture dans votre frigo. Alors, au lieu de gaspiller, vous pouvez très bien les consommer.
Il vous reste du rôti de porc, vous pouvez en manger une demi tranche froide ; une côte de porc, vous pouvez la couper en deux, et en manger la moitié.
Comme déjà évoquer ICI, faites-vous confiance dans la création de vos encas maison.
D’ailleurs, dites-moi en commentaire ou postez-moi les photos de vos encas favoris !

Quel sport pratiquer pour vous remettre en forme ?

Ça y est, vous vous décidez enfin à vous mettre au sport ! Mais vous n’êtes pas du tout sportif ? Que choisir pour débuter ?

Dans cet article, je vais vous vanter les bienfaits de la marche, oui tout simplement, marcher est une bonne option pour pratiquer une activité physique !

Pour beaucoup d’entre vous, faire de l’exercice signifie « souffrir ». Pour le commun des mortels, plus la séance d’entraînement est intense, plus le corps va s’affiner.

Etes-vous fier et sentez-vous mieux après avoir craché ses poumons et vomi ses tripes en faisant une série de burpees et une séance de squat ?

Un entraînement de type cross fit a toute sa place. Mais ça n’est pas le seul type d’exercice efficace surtout si vous avez une vie sédentaire depuis de nombreuses années.

L’exercice le plus efficace est celui où vous arriverez à tenir sur la durée. Certains d’entre vous vont tester une séance de cross fit : ils vont en faire une, deux ou bien trois. Mais arriverez-vous à tenir une année, à raison de 3 fois par semaine ? Je pense que certains d’entre vous vont se décourager très vite. Alors pour y arriver, commencez par quelque chose d’agréable, et de « moins » intense. Pourquoi ne pas profiter de l’été pour aller marcher ? Toutes les occasions sont bonnes : aller faire des courses, promener le chien, …

Il faut prendre en compte :

  • Qu’un bon plan d’entraînement c’est celui qui vous permet de réduire au niveau le plus bas le risque de blessures. Si vous dépassez les limites que votre corps supporte, le risque de blessures va croître à chaque entraînement.
  • Que les temps de repos et de récupération sont extrêmement importants. Si vous suivez un plan d’entraînement intensif avec un planning où la récupération n’est pas mise en avant ; vous fatiguez votre corps et le risque de blessures atteint son apogée.

J’ai conscience également qu’à un moment donné dans sa vie, tout le monde ne peut pas suivre ce genre d’entraînement (surpoids, reprise d’une activité physique, grossesse…). Cela signifie-t-il qu’ils devraient abandonner l’idée de faire de l’exercice et d’investir dans un canapé confortable ?

Il existe toutes sortes de raisons pour choisir la marche (et bien d’autres formes d’exercices « doux ») pour vous, surtout qui reprenez une activité physique, mais également pour ceux qui veulent rester actif lors de leur planning d’entraînement (j’en avais déjà parlé ici). En effet, la marche est un moyen de rompre avec les exercices intenses. C’est très bon pour les articulations et ça permet de rétablir un bon équilibre sans rajouter des tensions à votre corps.

Pour les personnes qui ne considèrent pas la salle de gym comme leur deuxième maison, la marche est également un exercice de démarrage idéal. Vous n’avez pas besoin de matériel spécifique, ni même besoin de payer un abonnement à la salle de sport.
Vous pouvez la pratiquer n’importe où ; vous pouvez marcher, peu importe votre poids, votre âge ou votre état de santé. Si vous détestez « faire de l’exercice », la marche peut également être intégrée pendant que vous faites autre chose.
«Marcher» ne signifie pas «des tours de marche autour d’une piste». Cela pourrait signifier faire une visite à pied de votre ville, faire une promenade avec un ami pour discuter pendant un moment, faire une promenade dans la nature, ou simplement explorer des parties de votre quartier que vous n’avez jamais vu auparavant.

« Marcher » compte-t-il vraiment comme un sport ?

Pratiquer la marche offre les mêmes bénéfices pour votre santé que tout autre sport.
Certaines études ont prouvé que pratiquer un exercice sur la durée va apporter de meilleurs résultats sur le métabolisme qu’une activité courte et intense.

Une autre étude a démontré que la réponse métabolique à un repas a été bien meilleure après une promenade digestive, plutôt que de courir s’affaler sur la chaise longue !
Apparemment, il faut 3 semaines pour qu’un effort devienne une habitude.
Alors on profite de la période estivale, et on va se promener 30 min après le déjeuner

La fameuse balade digestive d’environ 30 minutes va permettre d’améliorer le taux de cholestérol et va agir comme un anti-inflammatoire. Cela vide également votre esprit, et permet une meilleure concentration en début d’après-midi.
Pourquoi vous en priver ? C’est gratuit ! Et 30 minutes, c’est accessible à tout le monde. C’est la meilleure façon de reprendre une activité physique (pour les plus sédentaires d’entre vous), et de maintenir une activité physique au quotidien (pour les grands sportifs en manque de temps !)

Il existe également des preuves que la marche peut aider à améliorer les douleurs chroniques, réduire le risque d’arthrose, et améliorer la fonction motrice de personnes sédentaires.

Il est vrai que la marche ne brûle pas autant de calories que le jogging ou une séance de cross fit. Mais l’exercice n’est pas simplement un outil pour perdre du poids, mais c’est quelque chose qui doit être complémentaire d’une bonne alimentation pour maintenir votre corps (et votre esprit) en bonne santé.

« Mangez ce que vous voulez pour le dépenser plus tard sur un tapis de course » n’est pas forcément la meilleure des choses à faire, et cela ne vous fera pas perdre de poids !
Pratiquer un sport va vous permettre d’améliorer votre métabolisme, vous éviter de stocker du gras, et garder votre cerveau en bonne santé. De ce fait, la marche est tout aussi bien que tout autre sport.

La seule chose que la marche ne fera pas vraiment c’est de vous muscler. Il faudra donc passer par des exercices de renforcement musculaires.
Si vous ne pratiquez aucun sport depuis des années, attendez 1 ou 2 mois après votre remise en marche pour pratiquer des exercices de renforcement musculaires !

Ne pensez-vous pas que marcher est bien meilleure que de ne rien faire ?
Et vous, pratiquez-vous la marche en tant que sport en lui-même ou pour compléter un plan d’entraînement plus intensif ?
Dites-moi tout en commentaire !