Vous vous demandez comment font certains de vos amis pour enchaîner les heures d’entraînement, de stretching ou de footing ?  Alors que votre carte d’abonnements à la salle est au fond du sac et que votre tapis yoga est introuvable dans le placard de l’entrée ??

C’est normal, qu’ils y arrivent, ils sont passionnés, ils sont fous !

Lorsque vous souhaitez vous entraîner, n’avez-vous jamais ressenti un manque de motivation, un petit truc qui pourrait vous redonner tout le peps nécessaire. Nous sommes tous d’accord sur le fait que lorsque nous devons nous lever le matin, travailler dur pendant toute une journée ou après s’être occupé des enfants, la motivation est dure à trouver pour aller faire une série de squats ou 300 abdos.

Quelle est donc cette méthode pour trouver la motivation ?

Nous allons parler ici de rituel, et non pas de routine.

Le mot « routine » étant synonyme de contraintes et d’obligations; il faut que toute votre attention soit focalisée sur l’entraînement.

Un rituel passe par plusieurs étapes, pour nous donner envie de réaliser le meilleur entraînement de notre vie à chaque fois.

Cela se retrouve souvent chez les grands sportifs : certains ont un numéro fétiche, un objet, d’autres placent leurs matériels au millimètre près.

Il existe cependant d’autres façons plus « terre à terre » pour se conditionner :

  • Se préparer avec des vêtements qui nous plaisent

Il est important de se sentir bien dans un vêtement qui nous plaît, qui nous met en valeur.

Le vêtement doit être à notre image et nous donner la sensation d’avoir déjà réalisé des performances.

Certains champions ont un ou plusieurs vêtements fétiches. C’est par exemple le cas de Basile Boli, il garde le même slip à chaque match important.

Si durant les essais ,Felipe Massa, célèbre pilote de Formule 1, fait de bons chronos, il gardera alors les mêmes sous-vêtements pour la course !

Bien qu’extrême, c’est pour eux une sorte de motivation. Vous devez rester concentré sur un seul objectif. Pour ce faire, vous pouvez utiliser le même rituel : enfiler un short, un tee-shirt, des baskets. Vous allez alors vous conditionner à donner le meilleur de vous-même.

  • Préparer une playlist motivante

La musique est un très vaste sujet car personne n’écoute le même style de musique. L’important c’est le son du moment, celui qui vous plaît aujourd’hui, et pas forcément le dernier tube à la mode. Il faut que ça soit une musique qui vous donne envie de bouger lorsque vous allez vous entraîner.

Le son peut vous donner une intensité à suivre pendant l’entraînement, le rythme sera déterminant pendant vos séances d’exercices.

Par exemple, ceux qui travaille le Girevoy Sport (un sport très exigeant d’un point de vue rythme/respiration) peuvent écouter une musique classique. En effet, le rythme est lent, ça ponctue alors la séance pour ne pas aller trop vite et s’épuiser plus rapidement.

Vous avez déjà certainement vu Michael Phelps, nageur confirmé, confier un de ses secrets. Durant les JO à Sydney en 2000 où il a enregistré un record du monde, il écoutait en boucle le groupe DMX et surtout le titre Party Up.

Vous pouvez préparer votre playlist et y mettre plusieurs musiques avec différents rythmes pour ponctuer votre séance de sport.

  • Choisir le lieu qui sera prêt à recevoir les meilleures performances

Maintenant que la tenue est choisie, que la playlist est prête, il ne vous reste plus qu’à trouver l’endroit idéal pour vous dépenser.

Chez vous, dans une salle, ou en extérieur, prenez pour habitude de vous sentir bien.

Personne n’a envie de courir sur une autoroute ! Personne n’aime non plus s’entraîner dans un placard à balai ou faire son yoga dans la boue.

Vous devez préparer votre lieu d’entraînement ; le fait d’installer votre matériel (ou que l’on vous le prépare si vous avez un coach sympa 🙂 ), cela doit faire partie de la 3ème étape de votre rituel. Vous allez ainsi pré-visualiser votre effort dans cet endroit ; même si vous ne disposez que de 3m2.

Ce rituel en 3 étapes va donner à votre esprit l’envie et de meilleures conditions pour effectuer les plus beaux entraînements.

Il n’y a pas d’ordre précis. On peut écouter de la musique en quittant le bureau. Elle peut déjà nous motiver à tout donner durant la séance d’entraînement. Après, il ne vous reste plus qu’à déplacer le canapé, sortir le tapis de sol, se parer de la plus belle tenue de sport !

Vous pouvez aussi inventer votre propre rituel, comme celui de Teddy Riner, un colossal judoka, qui aime avoir quelques fraises Tagada ou bien de Valentino Rossi, pilote moto qui a choisi le numéro de course 46 comme son papa, lui aussi pilote 😉

Et vous, dites-moi en commentaire quels sont vos rituels !

Published by Aurélia

1 Comment

  1. Bien vu, cet article. Je m’y retrouve.
    J’ai en effet une « power play list » et j’ai toujours mon fidèle Kim. Et ça aide.

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *