Quand on parle Paléo, on parle surtout nourriture. C’est normal, puisque qu’en fait il s’agit du régime Paréo 😉 En gros, si vous vous êtes déjà intéressé au sujet vous avez tout simplement viré les céréales et le sucre des placards de votre cuisine pour les remplacer par des steaks et des brocolis !

Seulement voilà, il y a une petite erreur dans le terme régime Paléo. On devrait plutôt parler de Mode de Vie Paléo car il ne s’agit pas de parler que de nourriture. En effet, vous n’êtes pas obligé de commencer par revoir toute votre liste de courses dans sa totalité pour commencer à devenir un vrai Paléo Addict.

Vous pouvez par exemple commencer par ces 3 points :

Point n°1 : Le Sommeil

Faites-en sorte de dormir 8 heures chaque nuit. Oubliez la télé qui ne vous apportera rien à part vous « exciter » et vous priver d’un endormissement serein. Vous pensez que nos ancêtres chasseurs cueilleurs avaient la télé ? Non ! Alors à votre avis qu’est-ce qui marquait la fin de leur journée ? En tout cas, ce n’était certainement pas la fin du film… Il y a de forte chance pour que ce soit le soleil qui se couche 😉 Alors même si je ne vous dis pas de vous coucher comme les poules, ayez simplement un juste milieu pour que votre organisme soit en meilleure forme.

=> En effet, le manque de sommeil réduit non seulement la capacité de votre métabolisme à se régénérer mais il nuit aussi à votre sensibilité à l’insuline. Concrètement, cela signifie que vous serez plus affamé, que vous aurez plus de petits creux et en l’occurrence de petits creux sucrés… Et pour couronner le tout vous aurez tendance à stocker les calories au lieu de les brûler. Pour résumer : Manque de sommeil = Plus de matières grasses dans votre organisme. Bref, du gras dans les fesses et dans le bide :/

Point n°2 : Le Stress

Réduisez le stress du quotidien grâce à des exercices de méditation ou de sophrologie. Ou alors, parlez simplement de ce qui vous angoisse à un proche de confiance. Prenez un bain ou faites-vous masser par votre moitié… Peu importe de quoi il s’agit, pourvue que ça vous détende 😉

=> Le stress que vous pouvez développer au quotidien est également un facteur majeur de prise de poids. C’est peut-être l’une des raisons pour lesquelles l’obésité est en corrélation avec la précarité … Vous avez du mal à payer votre loyer et vous n’êtes pas aussi svelte que vous le souhaiteriez ? Ce n’est peut-être pas dû à ce que vous avalez mais peut-être bien aux factures qui s’accumulent et qui vous restent encore à payer ce mois-ci… En effet, le stress peut également affecter votre sensibilité à l’insuline et ainsi causer des dommages dans votre métabolisme.
Deux options :

  • Changez de boulot pour qu’il soit plus rémunérateur et que vous puissiez mieux boucler les fins de mois, ou alors
  • Gérez la situation, si vous ne souhaitez pas en changer, afin qu’elle ne vous stress plus.

 

Point n°3 :  L’exercice

Marchez de temps en temps d’une façon soutenue et rythmée de sorte que vous transpiriez ! Pas tous les jours non plus, mais disons un jour sur deux !

=> L’exercice libère la tête et l’esprit. Outre la relaxation, l’exercice physique est donc également une forme de gestion du stress. Cela améliore l’humeur et le bien-être mental, et cela améliore par voie de conséquence cette fameuse sensibilité à l’insuline si importante à la gestion de vos petites fringales de 16:00 😉 C’est fini le goûter à la fin ! Vous n’avez plus 8 ans !!

Tout ça pour dire qu’avant de vous attaquer à révolutionner votre frigo, commencer par recréer l’ambiance et le mode de vie pour lequel vous êtes normalement constitué. Caler d’abord votre sommeil, votre stress et votre activité physique, vous serez ainsi davantage armé pour caler votre nourriture. En gros, en faisant cela, vous préparez le terrain 😉 Ça ne vous viendrez pas à l’idée de planter vos plans de tomates dans une terre argileuse et asséchée ? La réponse est évidente, bien sûr que non. Vous allez la labourer, l’aérer et l’humidifier. Bref, vous allez préparer le terrain pour que les plans vous donnent les résultats escomptés quelques semaines plus tard. Il en est de même avec votre corps 😉 Préparer le pour qu’il vous offre ce que vous attendez de lui d’ici quelques semaines.

En effet, comme une jeune plante qui a besoin d’énormément d’énergie pour grandir et fleurir, changer d’alimentation demande de l’énergie car il est difficile de changer ses habitudes alimentaires. Ça demande de l’engagement à long terme et de la sérénité car vous vivrez parfois des périodes de transition et des paliers ce qui peut être très décourageant. Alors si vous êtes fatigué, stressé et que vous n’avez pas d’énergie, désolé de vous le dire, mais : ce n’est pas la peine de vous mettre au Paléo…
Commencez donc par avoir une base de vie solide afin de perdre du poids plus facilement. Et ce conseil est encore plus valable pour vous si vous avez déjà échoué auparavant. Car finalement, ce n’est jamais un régime qui ne fonctionne pas… Mais simplement la personne qui a suivi le régime en question qui ne l’a pas suivi correctement ou qui l’a abandonné au premier palier rencontré …

Commencer à changer de style de vie donne la possibilité d’adopter de nouvelles habitudes, d’avoir une façon de penser plus saine et de travailler sur des objectifs à long terme sans devenir dingue en pensant sans cesse à la bouffe !

Vous constaterez que, même sans rien changer à votre alimentation, aborder votre sommeil, votre stress et votre condition physique autrement sera la combinaison gagnante qui vous permettra de perdre du poids sans avoir eu à commencer le moindre régime alimentaire. Alors imaginez une fois que vous aurez rempli votre frigo d’aliments bons pour vous et pour… votre balance !

Published by Cédric

4 Comments

  1. salut cedric et Melissa
    content car cela faisait un moment que tu n’as pas publier sur forme attitude
    je pense comme toi je trouve que régime paléo n’est pas adapté mais plutôt vivre en mode paléo
    ou style de vie paléo
    bonne journée

    Répondre
  2. Allez, une petite poignée d’amende pour le « goûter » ça ne va pas vous faire de mal, non seulement pour une mode de vie paleo mais aussi d’après les concepts de chrono-nutrition, à savoir quels besoins physiologiques nutritionnels associés aux différents moments de la journée, ou aux efforts physiques… (intensifs/fractionnés ou cardio).
    Bonne journée

    Répondre
  3. Bonjour Cédric

    J’avoue que j’aime bien la petite coquille sur le « régime Paréo 😉 » dans ta deuxième phrase.
    Presque écrit pareil, mais avec une autre signification… encore que les gens des îles ont toujours su prendre le temps de vivre.

    Merci encore pour ces rappels utiles.
    l’Amibe

    Répondre
  4. Bonjour Mélissa et Cédric,

    Je pensais que le blog forme attitude allait s’arrêter depuis ce temps …. Du coup j’ai grossi lol. Mais non c’est pas de votre faute c’est de la mienne j’ai franchement été un fainéant niveau sante (par contre niveau business ça va de mieux en mieux).

    Yves mesmentors.fr

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *