Connaissez-vous votre taux « réel » de masse grasse? Quand on parle de perte de poids, qu’est ce que l’on aimerait perdre généralement? De l’eau, du muscle ou du gras?

Évidemment il s’agit de gras ou « masse grasse ». Pourtant la plupart des gens se contentent de dire « cool j’ai perdu 2 kg ». Bien souvent il s’agit de 2kg de muscle ou de 2kg d’eau.

Votre taux de masse grasse est un indice de santé que vous devriez contrôler de manière hebdomadaire. Un taux de masse grasse normal ou faible diminue le risque de maladie cardiovasculaire et de cancers. Il permet également d’avoir plus d’énergie et d’accomplir plus de choses dans la journée.

Dans la vidéo ci-dessous, vous découvrirez deux moyens de mesurer son taux de masse grasse :

http://www.youtube.com/watch?v=9HH9s0K3P28

Version texte de la vidéo :

=====================
=====================

«Salut, c’est Cédric de Forme Attitude. Merci beaucoup de regarder cette vidéo ☺

Aujourd’hui, je voulais vous parler du TAUX DE MASSE GRASSE. Il s’agit bien du taux de masse grasse et pas de l’IMG, de l’INDICE DE MASSE GRASSE qui est un indice qui n’est pas très précis selon moi.

Pourquoi mesurer votre taux de masse grasse ? Beaucoup de personnes pensent que c’est disgracieux d’avoir un peu trop de gras. Bon ça! Enfin.. Ça c’est vous qui voyez ! Si vous trouvez que c’est disgracieux ou pas mais ce n’est pas le vrai problème selon moi. Le vrai problème c’est plutôt pour des raisons de santé puisqu’un excès de masse grasse, provoque des maladies cardio vasculaires et des cancers aussi.

Voilà pourquoi c’est important de mesurer son taux de masse grasse, de le connaître et de faire en sorte de le réduire, d’être justement dans la bonne zone de masse grasse que vous devriez avoir.

Comment le mesurer ? Il y a plusieurs manières, il y a des manières qui coûtent très très très chers qui se font dans les cliniques et des manières beaucoup plus abordables. On va en voir deux aujourd’hui, la première manière que vous connaissez surement c’est avec une balance de ce type là. On appelle ça un impédance mètre, il y a des électrodes dessus. Donc il y a un petit courant électrique qui passe mais ne vous inquiétez pas ça ne fait pas mal. Vous ne le sentez même pas.

Une machine comme ça, ça coute une dizaine d’euros donc c’est vraiment pas très cher. Par contre le problème principal c’est que ce n’est pas très précis notamment si vous faites de la rétention d’eau. Donc ce n’est pas terrible ! Et aussi, un autre inconvénient que j’ai remarqué avec les balances comme ça, c’est qu’on a tendance à se peser un peu trop, tous les jours voire deux trois fois par jour pour voir si on a perdu 100 grammes de masse grasse en plus ou pas. Donc ce n’est pas vraiment la bonne solution de faire ça.

Moi, une autre astuce, une autre technique que j’utilise c’est avec ce type de pince. Vous pouvez trouver ça sur le net, il suffit de taper dans google « pince plis cutanés masse grasse », vous allez trouver ce type de chose, ça coûte une dizaine d’euros donc vraiment pas très cher et c’est livré avec une petite feuille comme ça. Où vous allez justement pouvoir voir, il y a deux tableaux : ‘hommes/femmes’. Et en fonction justement du pli que vous allez avoir, l’épaisseur, puisque vous allez prendre les mesures toujours à droite au niveau du nombril. Vous allez attraper un morceau de gras, derrière la peau, toujours bien droit comme ça, toujours du coté droit et à droite du nombril, enfin il faut bien trouver le point. C’est en haut des hanches, 4-5 centimètres vers le nombril donc il faut bien trouver le point et c’est tout le temps VOUS qui devez prendre les mesures pour la prendre tout le temps au même endroit justement pour être sûr que vous puissiez bien voir vos progrès.

Donc vous allez attraper un morceau ici et vous allez mesurer comme ça, vous allez avoir l’épaisseur du pli et sur cette grille là, vous allez voir tableau homme/femme et vous allez pouvoir avoir votre taux de masse grasse par rapport à l’épaisseur et en fonction de l’âge bien sûr et du sexe.

On voit pour les hommes que par exemple pour un homme entre 26 et 30 ans on commence à devenir très très très sec quand on est en dessous de 10,6 % de masse grasse. Après ils disent que le taux idéal pour un homme entre 26-30 ans entre 12,7 et 16,4 %. Ensuite la moyenne pour un homme toujours entre 26 et 30 ans c’est 18,1 et 23,4 % et au delà de là, on est obèse.

Pour une femme entre 26 et 30 ans, en dessous de 19% on est très très sec et entre 20,9 et 24,5 on est idéal. Entre 26,1 et 30,3 on est dans la moyenne et au dessus de 31,5 on est obèse. Donc voilà ! Parce qu’il y a beaucoup de personnes qui disent : ‘Ouais Cool ! J’ai perdu 1 kg, 2 kg’, mais ok mais 1 kilo de quoi ? De muscle ? De masse grasse ? D’eau ? Et le problème c’est que bien souvent c’est du muscle que ces gens la perdent et également de l’eau. C’est facile de perdre 2 kg d’eau. Il suffit d’aller dans un sauna pendant 1h, là vous allez perdre 2kg et en fait c’est 2 litres d’eau que vous allez perdre. Il suffit de reboire pour les prendre tout de suite.

C’est pareil pour la masse musculaire, beaucoup de personnes vont faire des régimes et elles vont perdre beaucoup de masse musculaire. Au début elles vont voir qu’elles vont perdre 3, 4,5 kg très rapidement mais en fait c’est du muscle que ces gens là perdent et ce n’est pas ce qu’on veut. On veut conserver notre masse musculaire et on veut réduire notre taux de masse grasse.

C’est un peu comme-ci on compare une voiture ou une moto. C’est comme-ci qu’on améliorait en fait notre rapport poids-puissance. Si vous gardez la même masse musculaire mais que vous réduisez votre taux de masse grasse alors vous allez perdre du poids, vous allez avoir beaucoup plus de force, vous allez courir plus vite, vous allez avoir plus d’énergie, plus de tonicité et c’est exactement ce que faisaient nos ancêtres chasseurs-cueilleurs et ils étaient très très très secs. Très peu de masse grasse et ils couraient beaucoup plus vite que ce que nous pouvons faire aujourd’hui.

Donc voilà, je vous invite à mesurer votre taux de masse grasse et de ne pas devenir non plus fous avec ça ! De ne pas le faire 5 fois par jour, non, une fois par semaine ça suffit, de le contrôler et comme ça si vous perdez du poids, vous savez si c’est du bon poids que vous perdez ou pas.

Merci beaucoup d’avoir regardé cette vidéo et je vous dis à très bientôt.
Salut!

Au fait, n’oubliez pas de télécharger mon guide: ‘8 recettes brûleuses de graisses’ , dans ce livre gratuit je vous donne 8 préparations que je mange très régulièrement et à volonté. Vous pouvez le télécharger très facilement en vous rendant sur mon blog : www.formeattitude.fr.  »

Published by Cédric

9 Comments

  1. Bonjour

    Merci de ces conseils très intéressants , j’ai remarqué aussi que se pesé devenait vite une obsession accompagné de l’incompréhension des variations de poids .
    J’étais persuadé avant de venir sur ton site que les hommes préhistoriques étaient beaucoup plus râblés ,que les femmes étaient obèses aux hanches proéminentes .
    Bonne continuation et encore merci de tous ces conseils .

    Répondre
  2. Super vidéo Cédric !

    La pince que tu présentes est un caliper, mais si on tape ça dans Google, on tombe sur un site de bricolage… Mesureur de masse corporelle ou « pied à coulisse » aussi.

    Effectivement c’est un instrument indispensable pour prendre ses mesures et lever le doute sur la nature du poids que l’on prend ou perd. Le poids tout seul peut mentir. Les centimètres, eux, ne mentent pas 😉

    Perso j’utilise un caliper électronique de la marque Warrior (US). Il garde en mémoire les données, et calcule tout seul le % de masse grasse en fonction de l’âge et du poids.

    PS: Moi aussi, je me suis déjà fait traiter d’obèse par mon ancien impédancemètre ! Alors que je suis à peine sous les 10%…

    Répondre
  3. Très bonne initiative de rappeler cette différence entre masse grasse et poids.
    Pour limiter les variations à l’impédencemètre, il faut essayer de maintenir une hydratation constante à la pesée. L’une des méthodes pour cela est de boire une quantité importante d’eau au réveil (disons 500 ML) puis de se peser après être allé aux toilettes.

    @jeremy: il y a souvent des préréglages sur les impédencemètres, avec des modes selon le poids et si l’on est ou non un athlète (très précis!!!). Cela au fond n’a pas une grande importance. Ce qui est nécessaire, ce n’est pas tant la valeur aboslue donnée par la balance mais le suivi de la progression.

    Pour les caliper (ou « pince à gras » pour les intimes: http://bouteillades.wordpress.com/2011/01/26/22/), il existe des algorithmes pour mesurer plusieurs plis et avoir une mesure plus précise (la répartition de la graosse corporelle n’est pas toujours la même selon les individus).
    On trouve différents algorithmes de mesure sur ce site. L’important pour un bon suivi est de toujours prendre la mesure avec le même algorithme.
    http://t.verson.free.fr/PHYSIOLOGIE/DETERMINATION_MASSE_GRASSE/Masse_grasse.htm#_Toc423373330

    Répondre
  4. Merci beaucoup pour cette technique que je ne connaissais pas (la pince). Mon poids me dit que je suis trop mince pour ce que je devrai être, et pourtant mon ventre est très, très gras, puisque je ne prend que de là. Super pour ma santé donc. Je vais acheter cette pince et comme ça je vais pouvoir juger des effets réels, sur ma graisse, du rééquilibrage alimentaire que je met en route!

    Répondre
    • Paraphrasant Pénélope des bouteillades « on n’est jamais trop riche, ni trop mince ». Même en se sous-alimentant, on peut difficilement descendre en dessous de 5% de masse grasse. Les body builders qui descendent en dessous de ce taux de graisse utilisent généralement des produits dopant pour cela. On peut se sous-alimenter (Anorexie) et cela se traduit par une disparition de la masse musculaire. Par contre, on peut avoir un taux de masse grasse très faible (entre 5 et 10% pour un homme) sans être anorexique et sous alimenté.
      Les méthodes que l’on voit partout (se basant sur la taille et le poids) ne tiennent pas compte ni de la masse musculaire, ni de la masse osseuse. Tout comme le poids seul, ce n’est pas un très bon indicateur.

      Répondre
  5. Bonjour et merci ! Je savais ce qu’est le caliper, mais je ne pensais pas qu’on puisse l’avoir comme çà pour 10 euros.

    Je vais de ce pas m’en acheter un…

    Répondre
  6. Bonjour Cédric

    Merci pour cette information précieuse. Comme beaucoup de monde, je pensais que l’on ne pouvait pas en trouver à petit prix; je croyais aussi que c’était « réservé » au milieu médical :-p

    Je pense m’en servir plus tard, pour le moment comme j’ai encore pas mal de masse grasse à perdre, je vais d’abord attendre au moins que mon « bidou » passe derrière mes pectoraux 😉

    Quand je me « rapprocherai de mes abdos », la pince pourra m’être utile. Mais avant ça, mon bon vieux ruban est suffisant 🙂

    Répondre
  7. Salut Cédric !

    Tu m’a pris de court avec cet article, j’allais en dédier un a la masse grasse moi aussi !

    C’est un point très important car comme tu le souligne, il est très facile de prendre ou de perdre du poids lorsque c’est de l’eau, d’ailleurs, les sportifs tels que les judokas et les boxeurs jouent sur l’eau pour rester dans leur catégorie de poids !

    Contrôler son taux de masse grasse est une habitude à prendre si on veut perdre le « bon poids » !

    Romain

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *